Samira Brahmia, chanteuse : «Je veux que nos filles s’identifient à des femmes comme Miriam Makeba» – 24H Algérie

Samira Brahmia, chanteuse :

Samira Brahmia a animé, jeudi 23 juin, la soirée d’ouverture du 22ème Festival européen, au Théâtre national Mahieddine Bachtarzi d’Alger (TNA). Elle a présenté des titres de son nouvel album « Awa ». Le festival européen se déroule jusqu’au 1 juillet avec la participation de quinze pays.  


24H Algérie: « Awa » est votre nouvel album. Vous avez décidé de le dédier à la femme et aux mères. Parlez-nous de ce projet ?


Samira Brahmia: C’est un album qui vient après une réflexion et un désir de rendre hommage à la femme. C’est venu naturellement sans aucune anticipation. Des musiciens m’ont porté et m’ont donné cette possibilité de faire des arrangements à l’image des musiciens qui ont fait l’Orchestre national de Barbès (ONB), Youcef Boukekka, Mehdi Zioueche, Khlif Miziallaoua, Karim Ziad…J’ai la chance d’être bien entourée.
C’est juste un plaisir. Je suis heureuse de voir cet album voir le jour surtout après la pandémie de Covid-19. On peut penser qu’on se répète en rendant hommage à la femme, en fait, non. Nous devons inscrire dans notre ADN cet hommage et ce respect pour la femme. La femme a toujours été présente dans la création.

Samira Brahmia, chanteuse : «Je veux que nos filles s’identifient à des femmes comme Miriam Makeba» – 24H Algérie – Infos – vidéos – opinions.
Anuncio publicitario