Le principe de fraternité en procès à Grenoble — Solidarité Maroc التضامن المغرب

Devenus le symbole de l’aide envers les réfugiés à la frontière franco-italienne, les « sept de Briançon » comparaissaient devant la cour d’appel de Grenoble, jeudi 27 mai, deux ans après leur condamnation. Des peines de trois à huit mois de prison avec sursis ont été requises. Au coeur du procès, le «principe de fraternité».Grenoble (Isère), reportageAccolades chaleureuses…

Le principe de fraternité en procès à Grenoble — Solidarité Maroc التضامن المغرب